top of page

Tout savoir sur les engrais


Six pots d'engrais de différentes couleurs

Les engrais sont aux plantes ce que les protéines sont à notre alimentation et à notre santé, c’est-à-dire essentiels. Lorsqu’on ‘oublie’ de les fertiliser, elles sautent un repas. Si l’on prolonge les oublis, elles jeûnent. Faute de nutriments, elles dépérissent peu à peu. Mais qui sont ces fameux engrais?


 

L’ABC du NPK


Démystifions tout d’abord ses 3 chiffres que l’on retrouve sur tous les pots et sacs d’engrais. Le plus connu étant le classique 20-20-20.


Toujours dans le même ordre, ces chiffres réfèrent à l’azote (N du mot latin Nitrogenium), au phosphore (P du grec Phosphoros) et au potassium (K du latin Kalium). Comme toute bonne équipe, chacun a un rôle à jouer.


Azote (N) : Extraverti et plein d’énergie, N stimule la croissance des plantes et participe au pigment vert du feuillage.


Phosphore (P) : Travailleur assidu, mais discret, P contribue à l’initiation des boutons à fleurs et, trrrrès important, au développement des racines.


Potassium (K) : Versatile, K participe à la solidité des tiges, à la résistance de la plante aux insectes, aux maladies et au froid, de même qu’à la maturation et la dimension des fruits.



Symboles chimiques avec plantes et sol en arrière-plan

Ensemble, ils forment la base de l’équipe des macroéléments. Ils sont offerts dans des formulations adaptées aux besoins et caractéristiques de chaque plante, à savoir le feuillage, les racines, les fleurs et les fruits.


 

NOTRE CHOUCHOU : 20-8-20


Pot d'engrais 20-8-20

En bref, cet engrais contient 20% d’azote, 8% de phosphore et 20% de potassium.


Formulation privilégiée du Jardin des Trouvailles, notamment pour les plantes en pots, jardinières et potées fleuries dont l’espace limité. L’objectif visé étant de ne pas encourager à outrance le développement des racines. On maintient donc le pourcentage de phosphore à un niveau modeste, mais convenable.


Notre recette : ¼ de la dose recommandée pour une fertilisation à chaque arrosage. Fini les jeûnes! Vive les repas légers, mais fréquents.


 

ENGRAIS NATURELS VERSUS ENGRAIS DE SYNTHÈSE


Ce qui distingue les engrais naturels et de synthèse repose, d’une part, sur la provenance des éléments qui les composent et, d’autre part, sur leur mode d’absorption par les plantes.


Les engrais naturels sont créés à partir de minéraux naturels et autres produits végétaux tels que la farine de sang, la farine de plumes et le fumier.

En règle générale, ce sont des engrais à libération lente. C’est donc dire que les micro-organismes présents dans le sol doivent d’abord les digérer afin de les rendre assimilables par les plantes. On les retrouve le plus souvent sous forme de granules.


Les engrais de synthèse sont formés de substances d’origine minérale provenant de gisements et transformés en engrais directement assimilables par les plantes. Un bon terreau est alors essentiel, puisse que celui-ci doit retenir les éléments nutritifs et éviter ainsi qu’ils ne soient lessivés par l’eau de pluie ou un simple arrosage.


Ces engrais sont vendus sous différentes formes, dont les granules, en poudre, poudre soluble et liquide.


Prêt à tenter une petite expérience au potager?

Nourrissez la santé de votre sol avec un engrais naturel à libération lente, combiné avec le pouvoir nutritif instantané d’un engrais de synthèse et voyez les résultats.


 

FILET DE SÛRETÉ POUR LES PLANTES EN POTS


Contrairement aux végétaux en pleine terre, vos plantes en pots n’ont aucune alternative où s’alimenter. Pour éviter des disettes involontaires, un bon truc consiste à ajouter une base d’engrais naturels à libération lente lors de l’empotage. Vos potées auront ainsi accès en permanence à une réserve de nutriments advenant que vous leur imposiez, malgré vous, de sauter un repas.


 

SANS OUBLIER LES OLIGO-ÉLÉMENTS


Que serions-nous sans vitamines? Idem pour les plantes. Appelés oligo-éléments, ils réfèrent aux minéraux tels que le magnésium, cuivre, fer, zinc et bien d’autres.


Au Jardin des Trouvailles, ils vous sont offerts sous forme d’algues marines ou Azomite. Ces deux produits contiennent une quantité phénoménale d’oligo-éléments faciles à appliquer, notamment par vaporisation foliaire. Ils sont donc absorbés par le feuillage.

Oligo-éléments pour végétaux Bionik et Azomite

À titre d’exemple, lorsque vos pommiers ou pommetiers perdent soudainement leurs feuilles en plein mois de juin et juillet, c’est qu’ils souffrent d’une carence en minéraux. Dès la tombée des feuilles, il suffit de les vaporiser aux deux semaines à quatre reprises avec des algues marines et vos arbres fruitiers retrouveront leur vigueur d’antan dans les quelques années suivantes. Magie!


 

CHOISIR SES BATAILLES


Qu’il soit naturel ou de synthèse, de l’azote demeure de l’azote. De fait, peu importe leur allégeance, tous les engrais sont bénéfiques et essentiels à la santé et à la vie de vos plantes. Chacun à sa façon.


Le véritable enjeu surgit lorsque nous devons défendre nos végétaux contre des attaques adverses en ayant recours à des pesticides, insecticides ou fongicides. Ici la question se pose et le choix du produit est déterminant.


Mais avant toute chose, de grâce, nourrissez vos plants et… votre investissement.






Comments


bottom of page