top of page

Clématite, la reine des plantes grimpantes à fleurs


Clématite rose foncé sur treillis

Avec sa floraison abondante se déclinant dans une gamme infinie de teintes allant du blanc doux au violet foncé en passant par le rose et même le jaune, la clématite règne sans conteste dans le royaume des plantes grimpantes! Peu exigeante et facile d’entretien, il convient pourtant de bien la connaître avant de l’inviter à trôner au jardin.


 

LA PLANTATION : LA CLÉ DU SUCCÈS


Comme toute plante grimpante, la clématite a besoin d’un support pour enrouler ses vrilles. Treillis, grillage ou filet, il est très important que celui-ci soit installé à 10 cm (4 pouces) du mur afin que la plante puisse étendre aisément ses tiges devant comme derrière.


Clématite violet foncé sur treillis

Quant à la plantation proprement dite, elle doit se faire de 20 à 30 cm (8 à 12 pouces) du support suivant un plan incliné vers le mur. L’objectif étant d’orienter la clématite dans la bonne direction! On prend soin d’enterrer le plant, ainsi que ses deux premières feuilles. Ce faisant on réduit considérablement une attaque mortelle de flétrissure, son pire et unique ennemi.



Bien qu’on ne lui connaissance aucun insecte ravageur, advenant un assaut d’un ennemi méconnu, prenez une photo des dommages et passez nous voir.


D’autre part, la clématite ayant de grands besoins de matière organique, on applique une généreuse couche de compost suivie d’une couche de paillis. Il est aussi recommandé de planter à sa base une plante qui procurera de l’ombre au sol et contribuera à maintenir son humidité.


 

LA TAILLE : QUAND ET COMMENT?


LA grande question : Quand doit-on tailler les clématites? La réponse se situe dans un des trois groupes de clématites.


Groupe 1 : Floraison hâtive

Première clématite à accueillir le printemps, puisque la floraison apparaît très tôt en mai. On taille les vieilles tiges après la floraison. De nouvelles tiges repousseront tout au cours de l’été. Aucune autre taille nécessaire avant l’hiver.


Groupe 1 : Clématite des Alpes

Groupe 2 : Grandes fleurs

Variété à fleurs monstrueusement grandes, telles que la Duchesse d’Édimbourg et Nelly Moser. En avril, bien avant la floraison, on procède à la taille des tiges faibles et endommagées en effectuant une coupe juste au-dessus d’une paire de bourgeons.



Afin de favoriser une deuxième floraison, on peut effectuer une seconde taille après la première floraison en réduisant le plant à la mi-hauteur.


Groupe 2 : Clématite Nelly Moser

Groupe 3 : Floraison tardive

Sans contredit le groupe de clématites le plus simple à entretenir puisqu’il suffit de détacher les tiges de son support à l’automne et de tailler toutes les tiges à 30 cm (1 pied) du sol vers la fin du mois d’avril.


C’est dans ce groupe qu’on retrouve la majorité des clématites offertes au Jardin des Trouvailles, puisque leur culture correspond en tout point à notre mission de Rendre le jardinage tout simple, tout beau, tout bon et accessible à tous!


Au printemps, vos clématites auront besoin d’un petit coup de pouce afin d’agripper leurs nouvelles tiges. Elles trouveront par la suite tout naturellement leur chemin vers le haut.


Groupe 3 : Clématite Gypsy Queen

 

FERTILISATION ET PROTECTION


Pour des clématites en santé et assurer une floraison abondante, au printemps on applique une couche d’environ 2,5 cm (1 pouce) de compost additionné de 250 ml (1 t.) d’engrais à jardin de types Bio-Jardin ou Bio-Fleurs ou Acti-Sol.


En guise de protection contre le froid mordant d’un premier hiver, on recouvre la base du plant de branches de sapin ou de feuilles mortes, soit vers la mi-novembre avant que le mercure passe sous les -15 °C. On retire le tout en avril pour laisser le soleil doucement réveiller le plant de son hibernation.


Votre clématite n’aura pas besoin de protection pour les années subséquentes, mais si vous souhaitez ne prendre aucune chance, quelques branches de sapin n’ont jamais fait de mal à une plante! 😉








Comments


bottom of page