top of page

Pas compliqué le compagnonnage au potager



Le compagnonnage au potager est simple et se réduit à quelques principes de base. Accompagnez le tout d’un tableau détaillé présentant les végétaux qui s’entraident et ceux qui se nuisent et vous voilà tout équipé!


JARDIN TROUVAILLES_Compagnonnage potager
.pdf
Télécharger PDF • 214KB
 

LES BONS VOISINS


Planter ensemble les plantes qui s’entraident, notamment celles qui éloignent les insectes prédateurs. Un de nos voisinages coups de cœur est l’oignon et la carotte, car l’oignon éloigne la mouche de la carotte et la carotte éloigne la mouche de l’oignon.


Idem pour l’aubergine qui, transplantée tout près de la pomme de terre, empêchera le doryphore de la pomme de terre (bibitte à patate) de la grignoter. Au besoin, on aura qu’à traiter l’aubergine.



 

LES INCOMPATIBLES


Ne pas planter à proximité les unes des autres les plantes qui se nuisent. On pense, entre autres, aux concombres qui poussent de manière très vigoureuse. Si on les plante à proximité de petits plants qui sont lents à s’établir (ex. : radis, salade), le feuillage des plants de concombre aura tôt fait de les recouvrir et de les priver de lumière et d’espace.


 

LES POLLINISATEURS


Favoriser les plantes qui attirent les insectes pollinisateurs, ce qui contribuera à accroître la production de fruits et légumes. Il en existe une grande variété, dont de nombreuses fleurs qui sont aussi jolies que comestibles.



 

LE GROS BON SENS!


Fournir aux plantes un environnement propice à leur développement. Soleil, eau, engrais, sol. En un mot, simplement prendre en considération les besoins de chaque plante et ne pas tomber dans l’excès du compagnonnage. Il s’agit d’un guide, sans plus. Apprenez de vos échecs et de vos erreurs. Vous être sans contredit le meilleur compagnon de votre potager.







Comments


bottom of page