Culture en pots, de la plante d’intérieur au potager



Plantes d’intérieur, fines herbes, plants de légumes ou fleurs, tout le monde a une plante en pot quelque part! Confinées à un espace restreint, ces dernières comptent sur vous afin de leur fournir tout ce dont elles ont besoin pour s’épanouir. Voici 5 règles d’or toutes simples pour des potées en santé!


 

Règle 1 : PETIT POT DEVIENDRA GRAND


La grandeur du pot doit être adaptée en fonction de la grosseur de la plante… dans un an! Certaines plantes, tels les cactus et succulentes, qui grandissent trrrrrrès lentement auront sans doute besoin d’un rempotage après plusieurs années, alors que vos jardinières estivales auront atteint leur plein potentiel en quelques mois. Sachez à qui vous avez affaire afin d’évaluer la grosseur de votre pot et en cas de doute, consultez votre centre de jardin.


Pour vos plantes de maison, il est recommandé de les rempoter au printemps lorsque les journées s’allongent. Pour ce faire, retirer la plante de son pot et à l’aide d’un couteau bien aiguisé, enlever un pouce de terre et de racines sur le pourtour et le fond de la motte. Vous pourrez ainsi conserver plus longtemps votre beau pot tout en limitant le développement de la plante.


 

Règle 2 : SYNTHÉTIQUE OU NATUREL?


Le choix du pot est affaire d’esthétique, de budget et d’environnement. Les pots en plastique sont offerts dans une gamme infinie de couleurs et de formats. Ils sont légers et moins coûteux. Un bon choix si on doit régulièrement déplacer le pot.


Les pots en matériaux naturels, tel que céramique, terre cuite et ciment sont durables et proposent souvent des designs novateurs. Étant donné qu’ils sont plutôt lourds, ils sont tout indiqués pour des espaces venteux. À noter que vous obtiendrez le même résultat en déposant quelques briques ou roches dans le fond de votre pot de plastique!


 

Règle 3 : LE BON TERREAU!


Pour permettre aux racines de bien se développer, le choix du terreau est essentiel. Voici donc LA règle qui n’accepte aucun compromis. Un bon terreau d’empotage permettra au sol de bien se drainer tout en conservant son humidité. Il s’agit d’un mélange savamment dosé de divers éléments tel que tourbe de sphaigne, vermiculite, perlite, compost et autres. Sachez qu’il vous en coûtera moins cher d’utiliser un terreau prêt à l’emploi plutôt que d’acheter séparément les diverses composantes.













À éviter absolument : les terreaux lourds tels que la terre à jardin ou celle bêchée à même le sol à l’extérieur.


 

Règle 4 : LA FERTILISATION EN DEUX TEMPS


Pour une plante bien rassasiée, on fertilise à même l’empotage en ajoutant au terreau un engrais à libération lente comme le Bio-Jardin ou du fumier de poule en granules si votre pot se trouve à l’extérieur… en raison de l’odeur! Cette étape servira de filet de sûreté à long terme.


Au quotidien et lorsque le terreau est sec en surface, on fertilise à l’aide d’un engrais soluble, notamment du 20-8-20, à raison d’un quart du dosage recommandé, et ce, à chaque arrosage. Vous obtiendrez ainsi des résultats aussi beaux et bons que dans nos serres puisque c’est la formule que nous appliquons au Jardin des Trouvailles.









 

Règle 5 : L’ENTRETIEN


Il ne vous reste maintenant qu’à assurer un entretien minimum de vos plantes en retirant simplement les fleurs fanées, les feuilles jaunies et les tiges trop longues. Un bon entretien participe non seulement à la beauté de la plante, mais stimule la floraison.


Profitez-en pour prendre une photo de vos potées coup de cœur. Nos conseillers pourront ainsi reproduire aisément vos créations de l’an dernier. En horticulture, une image vaut définitivement 1 000 mots!


Pour une solution clef en main, faites appel à notre service de confection personnalisé de potées fleuries à partir de vos propres contenants ou faites votre sélection de pots et jardinières en magasin. Pour des potées bien garnies, passez votre commande tôt au printemps. Vos créations s’épanouiront dans nos serres jusqu’à leur ramassage après les derniers risques de gel.



EN GUISE DE CONCLUSION


À l’approche de l’automne lorsque vos potées extérieures ont tiré leur révérence, on vide et on range les pots de 18 pouces ou moins. Pour les pots plus gros, on retire les 10 premiers pouces de terreau avant de les mettre à l’abri. D’autant plus si vos pots sont faits de matériaux naturels, lesquels sont poreux. Sous l’effet du gel, l’eau naturellement absorbée par le pot le fera éclater.


À vos pots, prêts, empotez!