top of page

Comment ne pas tuer son cactus?



J’ai tué mon cactus! Combien de fois avons-nous entendu ce cri du cœur au Jardin des Trouvailles. Trop, beaucoup trop souvent. Bourreaux des cactus et plantes grasses, ne désespérez pas. Voici comment ne pas ajouter une prochaine victime à votre liste en évitant les erreurs (parfois même horreurs!) les plus courantes.


 

Avant toute chose, précisons qu'une plante grasse est aussi appelée succulente et qu'une succulente avec des piquants, c'est un cactus, donc une plante grasse piquante!



ERREUR DE DÉPART : LA LUMINOSITÉ


Absolument irrésistibles, les cactus et plantes grasses nous séduisent au premier coup d’œil, tant par la diversité de leurs formes et textures, que par leurs couleurs. On les regarde et on se dit qu’un tel serait parfait sur la tablette de la salle de bain ou encore sur la petite table de chevet à côté du lit. À peine acheté, le pauvre est déjà condamné!



Rappelons tout simplement qu’à l’état naturel, votre nouveau protégé grandit dans le D-É-S-E-R-T où il fait très chaud et où il reçoit beaucoup de soleil. Or, même si le voilà soudainement immigré au Québec, assurez-vous de lui procurer un minimum de 6 heures d’ensoleillement direct et/ou indirect, idéalement tout près d’une fenêtre.


 

ERREUR DE BASE : LE TERREAU


Autre caractéristique du désert : le sable. De fait, les plantes grasses aiment les sols pauvres et bien drainés. Un terreau pour cactus est évidemment tout indiqué, mais sachez que vous pouvez concocter votre propre terreau en mélangeant à parts égales du terreau d’empotage (celui-là même que vous utilisez pour vos plantes d’intérieur) et du sable grossier.

Un sol pauvre ne veut toutefois pas dire exempt de nutriments. Un apport en engrais du début du mois de mars à la fin octobre procurera à votre plant les éléments nécessaires à sa santé et longévité. Le dosage recommandé est de 1,25 ml (¼ c. à thé) par litre (4 t.) d’eau d’engrais hydrosoluble 20-8-20, et ce, à chaque arrosage. On laisse sécher le terreau entre les arrosages.


Attention! Voici venu l’épineux sujet de l’arrosage!


 

ERREUR DE BONNES INTENTIONS : L’ARROSAGE


Un arrosage trop fréquent et trop abondant est sans contredit la cause de décès numéro un des cactus. Les racines étouffent, puis pourrissent peu à peu. Certains cactus explosent. Bref ils se noient.


En période de repos, soit de fin octobre au début mars durant laquelle il y a moins de soleil, il se peut que l’arrosage effectué aux trois semaines en période estivale doive être alors espacé aux 4 à 5 semaines.


Ceci étant dit, la méthode la plus simple et la plus efficace pour assurer un arrosage adéquat consiste à bassiner vos plantes en déposant les pots dans contenant rempli de quelques centimètres d’eau (avec engrais durant la période de croissance) durant une trentaine de minutes avant de laisser égoutter dans l’évier.



La plante absorbera par capillarité l’eau dont elle a besoin, puis relâchera le surplus avant de reprendre sa place au soleil, pleinement heureuse et rassasiée.

 

ERREUR MINEURE : LE POT


Bien que tous types de pots conviennent parfaitement aux cactus et plantes grasses, nous recommandons les pots en terre cuite qui respirent, prévenant ainsi la rétention d’humidité. Ils ont aussi la particularité d’être plus lourds que les pots en résine. Certaines plantes deviennent parfois très grosses et très lourdes, et sont dont sujettes à basculer.


Par ailleurs, si vous optez pour un vase de type terrarium, rappelez-vous que cet environnement se suffit presque qu’à lui-même et nécessite très peu d’eau. En raison de son microsystème ‘effet de serre’, l’évaporation de l’eau est emprisonnée à l’intérieur et retourne donc directement à la plante. Donc mollo avec l’eau!



 

À VOUS DE JOUER!


Nous sommes persuadés que si vous évitez ces quelques erreurs, vos cactus et plantes grasses embelliront votre environnement pendant de longues et belles années. De fait, certains peuvent vivre jusqu’à 2000 ans!




コメント


bottom of page