top of page

Exotique et très pratique : la fibre de noix de coco



Réputée pour sa noix riche et sucrée, l’humble noix de coco possède aussi un atout de taille dans le domaine horticole : sa fibre. D’où vient cette exotique alliée? Comment s’invite-t-elle au potager et dans nos aménagements paysagers?


 

UN FANTASTIQUE DÉCHET


La fibre de noix de coco est en soi un déchet issu de la transformation de la coque de noix de coco, soit la matière fibreuse située entre l’enveloppe externe et la noix comestible.

Cette fibre est particulièrement reconnue et appréciée pour sa fascinante capacité à retenir jusqu’à neuf fois son poids en eau! Qui plus est, elle ne se compacte jamais, ce qui lui permet d’assurer un bon drainage et une bonne aération, et ce, pour longtemps.


Autre avantage non négligeable, la fibre possède un pH neutre, soit entre 5,2 et 6,8. Elle est donc prête à l’emploi sans avoir à se préoccuper d’équilibrer le pH, notamment par l’apport de chaux. À titre comparatif, la tourbe de sphaigne présente un pH acide de 3,3 à 4. Très pratique pour acidifier le sol de vos plants de bleuets. Un peu beaucoup moins intéressant au potager.


 

SES UTILISATIONS HORTICOLES


Au potager ou dans nos plates-bandes, la fibre de noix de coco s’utilise en surface comme paillis afin de retenir l’humidité du sol et limiter la prolifération des mauvaises.



On peut aussi l’intégrer au terreau ou au sol pour améliorer sa capacité à retenir l’eau tout en empêchant le lessivage des engrais. Eh! oui, la fibre retient aussi bien l’eau que les nutriments. Un gros plus pour la santé de vos plantes et de votre portefeuille, car les engrais, ça coûte cher lorsqu’ils partent à la dérive.


Dans les potées, la fibre mélangée au terreau évite que celui-ci se décolle du bord du pot lorsqu’il est sec, ce qui assure ainsi un arrosage de meilleure qualité.


Bien entendu, on s’en sert aussi pour tapisser le fond des pots et jardinières. C’est joli. Ça retient l’eau. Ça respire. Et ça évite aux racines de pourrir ou de se dessécher.


En dernier lieu, l’ajout de fibre de noix de coco grossière contribuera à augmenter l’aération du sol, notamment en terrain argileux lequel est lourd et dense.


 

NOUVEAUTÉ 2023!


Notre fournisseur coaticookois Valfei innove cette année avec un terreau à rempotage avec fibre de coco, dont la particularité est, bien entendu, de retenir plus d'humidité.


Très pratique pour les potées plein soleil qui ont tendance à se dessécher plus rapidement ou pour les jardinières du chalet où on ne s'y rend que les weekends! Un terreau qui pardonne aussi les petits oublis!





 

PETITE PRÉCAUTION


Souvent née quelque part sur une île entourée d’eau de mer et d’air salin, la fibre de noix de coco gagne à être rincée afin d’en diminuer sa salinité. Pas essentiel, mais recommandé.







Comments


bottom of page